Connexion

Institutionnaliser le passé : la vie politique et sociale des collections, des archives et des musées en Méditerranée contemporaine


LabexMed : les sciences humaines et sociales au cœur de l'interdisciplinarité pour la Méditerranée


Atelier organisé en partenariat avec l'Ecole française d'Athènes.

Depuis la publication de l’ouvrage Les lieux de mémoire (1984-1992), le lien entre nation et patrimoine a été abondamment travaillé. Cette journée d’études se propose d’explorer des processus connexes à la dynamique patrimoniale classique : la formation circonstancielle et l’existence au jour le jour d’ensembles d’objets, de papiers, de lieux qui entrent également dans le champ patrimonial, bien que par des voies détournées, et dont il s’agit de retracer l’histoire et la réception, toujours particulières. La Méditerranée contemporaine offre un observatoire privilégié pour considérer ces phénomènes à l’échelle d’un vaste territoire aux frontières mouvantes et aux appartenances fluides dans un monde en perpétuelle reconfiguration entre des régimes de gouvernance, des dynamiques sociales, et des relations internationales instables.
Trois axes sont proposés à la réflexion :

- La circulation des objets religieux ou séculiers d’un territoire à l’autre, d’une institution à l’autre, s’accompagne parfois de changements des sens, des usages et des appropriations qui méritent des analyses approfondies.

- La dynamique institutionnelle conjugue souvent des projets politiques avec des initiatives privées, émanant de sociétés savantes ou des groupes de pression politiques ou des communautés ethniques ou culturelles.

- Les destinées des archives illustrent la place centrale du contrôle de l’écriture de l’histoire, entre fermeture, élimination et interprétation, mais elles s’éclairent également de l’analyse des collections matérielles.