Connexion
http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/PublishingImages/_t/Popescu_jpg.jpg

 Technological Determinism and the shaping of Mobile Borders

 Popescu, Gabriel

 Géographe, IMéRA, AMU; Indiana University, South Bend, USA

Mise en ligne : 04/06/2014

Type d'activités : Colloque

Format : Vidéo

Durée en mn : 00:22:44

Langue : Anglais

Discipline : Géographie

Domaines d'intérêt : Frontières; Mobilités; Imaginaire; Technologie

Mots-clés : Nœuds; Frontières mobiles; Réseaux

Couverture géographique :  

Couverture chronologique :  

Institution(s) :  

Personne(s) :  

 

Antiatlas des frontières / The Antiatlas of Borders

Colloque international, 30 Septembre – 2 Octobre 2013, Nouveau Conservatoire Darius Milhaud, Aix-en-Provence, France.
Présentation :
 
L'organisation politico-territoriale moderne du monde a été construite sur un imaginaire géographique qui conçoit l'espace en termes absolus, comme un objet rigide qui peut être découpé en morceaux quantifiables. Dans la pratique politique, cela a conduit à la division de la planète en unités territoriales mutuellement exclusives, fondées sur des frontières linéaires. Récemment, nous assistons à un changement d'imaginaire géographique qui intègre une perspective polyvalente et reconnaissant la nature relationnelle de l'espace; un imaginaire plus en phase avec une notion d'espace définie par la mobilité sous la forme de liens et de nœuds plutôt que par la proximité territoriale et la variation de la distance. En conséquence, nous assistons à l'émergence de formes complémentaires de frontières étatiques qui dérogent aux normes de linéarité territoriale en devenant intégrées aux flux qui peuvent voyager et être constamment répertoriés à travers l'espace. La mise en forme de ces frontières mobiles est fortement influencée par les technologies numériques qui sont supposés avoir des pouvoirs prédictifs et sont généralement conceptualisées en termes d'efficacité inébranlable et perçues comme étant là pour assurer la sécurité dans un contexte de mobilité transnationale. Le problème d'une telle logique derrière l'incorporation de la technologie dans la fabrication de frontière est qu'elle suppose que la vie sociale peut être rendu numériquement connaissable et donc définissant (mal) les sujets aux frontières comme des objets matériels détachés de leurs contextes sociaux et politiques. Il est essentiel de bien comprendre les limites et les avantages pour la société de ces technologies aux frontières afin de s'assurer que la gouvernance de la frontière de celles-ci préserve les intérêts publics au lieu de les étouffer.

Technological Determinism and the shaping of Mobile Borders

The modern political-territorial organization of the world has been built on a geographical imagination that sees space in absolute terms, as a rigid object that can be broken into quantifiable pieces. In political practice, this has lead to the division of the globe in mutually exclusive territorial units based on linear borders. Recently, we are witnessing a changing geographical imagination to incorporate a polyvalent perspective that acknowledges the relational nature of space and that is more in tune with a notion of space defined by mobility in the form of connections and nodes rather than by territorial proximity and distance decay. Accordingly, we are witnessing the emergence of complementary forms of state borders that depart from the norms of territorial linearity by becoming embedded into flows that can travel and be monitored continuously across space. The shaping of these mobile borders is heavily influenced by digital technologies that are assumed to have predictive powers and are generally conceptualized in terms of unfaltering efficiency and as panacea for securitizing transnational mobility. The problem with such logic behind the incorporation of technology into border making is that it assumes social life can be rendered digitally knowable and thus (mis)constructs border subjects as material objects detached from their social and political contexts. It is essential to clearly understand the limits and the benefits of these border technologies for society in order to assure border governance remains representative of the public interests instead of stifling them.​

Citation


http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/PublishingImages/_t/Popescu_jpg.jpg

 Popescu, Gabriel, Technological Determinism and the shaping of Mobile Borders ,
in : Mediamed. Ressources multimedia en sciences humaines sur la Méditerranée , Chaîne : LabexMed , antiatlas des frontières / The antiatlas of Borders
URL : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/Pages/antiatlas-04.aspx