Connexion
http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/PublishingImages/_t/Cardenas_jpg.jpg

 The transborder immigrant tool: science of the oppressed

 Cardenas, Micha

 University of Southern California, USA

Mise en ligne : 04/06/2014

Type d'activités : Colloque

Format : Vidéo

Durée en mn : 00:23:32

Langue : Anglais

Discipline : Art

Domaines d'intérêt : Frontières; Mobilités; Justice; Violence; Etudes de genre

Mots-clés : Oppression; Artivistes; Communauté; Culture numérique; Justice sociale; 1016; Autonomie

Couverture géographique : Etats-Unis d'Amérique

Couverture chronologique :  

Institution(s) :  

Personne(s) :  

 

Antiatlas des frontières / The Antiatlas of Borders

Colloque international, 30 Septembre – 2 Octobre 2013, Nouveau Conservatoire Darius Milhaud, Aix-en-Provence, France.

Présentation
La science de l'opprimé, est un terme qui a d'abord été utilisé par la philosophe féministe de Monique Wittig et qui a été plus tard adopté par les collectifs "artivistes" * groupe particules * et "Electronic Disturbance Theatre 2.0". Ils proposent une approche de la production de connaissances qui ne revendique pas une position objective ou une approche motivée par le profit, mais qui est informée par une expérience de l'oppression et vise à contribuer à la justice sociale. Dans cette présentation performative, je vais présenter le travail de création du Transborder imigration tools effectué en collaboration avec le "Electronic Disturbance Theater 2.0". A la fois outil médiatique perturbateur et virus pour les médias, il est conçu pour pourvoir à la subsistance poétique et physique des personnes qui traversent la frontière Mexique/Etats-Unis. Mon travail sur ce projet m'a permis de développer des pratiques inédites de science de l'opprimé, notamment dans le cadre d'un projet intitulé Réseaux d'Autonomie Locale/Autonets. Le but de ce second projet était de faire construire aux communautés locales des réseaux à la fois numériques et post-numériques, pour prévenir la violence contre les femmes transgenres de couleur, les personnes handicapées et les travailleurs du sexe. Autonets étend la science de l'opprimé à Femme Science et Femme Disturbance, utilisant le développement de relations comme stratégie pour à construire un monde sans prisons.

The transborder immigrant tool: science of the oppressed
 
Science of the Oppressed, a term first used by the feminist philosopher Monique Wittig, and later adopted by the "artivist" collectives *particle group* and the Electronic Disturbance Theater 2.0, proposes an approach to knowledge production that does not claim an objective stance, or a profit motivated stance, but is informed by an experience of oppression and is aimed at creating social justice. In this performative talk I will discuss my collaboration with the Electronic Disturbance Theater 2.0 to create the Transborder Immigrant Tool, a dislocative media tool and media virus designed to provide poetic and physical sustenance to people crossing the Mexico/US Border. My work on this project led to my own further practices of Science of the Oppressed on a later project called Local Autonomy Networks / Autonets with the aim of building community based networks, both digital and post-digital, to prevent violence against transgender women of color, disabled people and sex workers. Autonets extends Science of the Oppressed with Femme Science and Femme Disturbance through relationship building as a strategy to build a world without prisons.

Citation


http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/PublishingImages/_t/Cardenas_jpg.jpg

 Cardenas, Micha, The transborder immigrant tool: science of the oppressed ,
in : Mediamed. Ressources multimedia en sciences humaines sur la Méditerranée , Chaîne : LabexMed , antiatlas des frontières / The antiatlas of Borders
URL : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/labexMed/antiatlas/Pages/antiatlas-10.aspx