Connexion
http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/PublishingImages/Pitzalis-Marco.jpg

 La logique des choses : la dimension micropolitique de l’innovation à l’école

 Pitzalis, Marcos

 Professeur des universités, Sociologie de l’éducation, Université de Cagliari

Mise en ligne : 23/04/2018

Type d'activités : Séminaire

Format : Audio

Durée en mn : 00:01:14

Langue : Français

Discipline : Sociologie

Domaines d'intérêt : Ecole; Politique (Le); Champ académique; Bureaucratie; Innovation; Conflits; Enseignement; Vie sociale; Champ académique; Pratiques pédagogiques

Mots-clés : Tableau Blanc Interactif (TBI); Compétences

Couverture géographique : France

Couverture chronologique : XXIe siècle

Institution(s) :  

Personne(s) :  

 

Présentation


  Pitzalis, Marcos : « La logique des choses : la dimension micropolitique de l’innovation à l’école »

Séminaire de recherche Axe 3 « Education et cultures à l’ère numérique », dans le cadre du projet ASELN (Approche sociologique de l’éducation à la littératie numérique) soutenu par la fondation Amidex, Pépinière d’excellence 

Vendredi 13 avril, 16h30-18h, salle PAF (MMSH, Aix-en-Provence)



L’arrivée du TBI (Tableau Blanc Interactif) en classe s’est accompagnée de la mobilisation d’une multiplicité d’acteurs à l’intersection entre le champ académique, le champ politique et les différents segments du champ bureaucratique. Le TBI entre dans l’espace scolaire dans le but de redéfinir ses règles et ses hiérarchies, imposant une logique binaire d’oppositions : « ancienne vs nouvelle », « traditionnelle vs innovante ». Le TBI a donc une « réalité symbolique » (Bourdieu) dans la mesure où les promesses de transformation produisent un effet performatif sur et dans le champ scolaire, ce qui conduit à redéfinir les compétences et les pratiques dans une dimension micropoltique. De plus, le TBI lui-même est un champ des possibles et fait l’objet de négociations et conflits dans la classe. Dans ce sens, la « logique des choses » fait référence à la façon dont l’irruption du TBI modifie la vie sociale, la dimension spatiale et temporelle de la classe.
17h15 Discussion avec la salle


 Marco Pitzalis est professeur des universités en Sociologie de l’éducation à l’université de Cagliari. Il est docteur en Sociologie de l’EHESS Paris et membre associé étranger du Centre de Sociologie Européenne (CSE). Il est membre du Conseil scientifique de l’école doctorale en Sciences sociales appliquées de l’université de Rome « La Sapienza ». Il est directeur du Centre interuniversitaire de recherche pédagogique (Universités de Cagliari et de Sassari).

Derniers articles parus :
– A. De Feo, M. Pitzalis, 2017, Service or market logic ? The restructuring of the tertiary education system in Italy, Rassegna Italiana di Sociologia / a. LVIII, n° 2, aprile-giugno 2017.
– M. Pitzalis & M. Porcu, 2017, Cultural Capital and educational strategies. Shaping boundaries between groups of students with homologous cultural behaviours, British Journal of Sociology of Education.
– M. Pitzalis, 2017, The technological turn : Policies of innovation, Politics and Mobilisation. Introductory notes. Italian Journal of Sociology of Education, n° 2.

Citation


http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/PublishingImages/Pitzalis-Marco.jpg

 Pitzalis, Marcos, La logique des choses : la dimension micropolitique de l’innovation à l’école ,
in : Mediamed. Ressources multimedia en sciences humaines sur la Méditerranée , Chaîne : LAMES , ​Les rencontres du LAMES
URL : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/Pages/023.aspx