Connexion
http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/PublishingImages/Khrouz.PNG

 Une politique d'immigration pour un pays de transit ? Le cas du Maroc

 KHROUZ, Nadia

 Doctorante au laboratoire PACTE, université de Grenoble, rattachée au Centre Jacques, Berque, Rabat

Mise en ligne : 26/10/2015

Type d'activités : Rencontre

Format : Audio

Durée en mn : 00:20:49

Langue : Français

Discipline : Sciences politiques

Domaines d'intérêt : Migrations; Mobilités

Mots-clés : Transit; Subsahariens

Couverture géographique : Maroc

Couverture chronologique :  

Institution(s) :  

Personne(s) :  

 

Frontières, sociétés et droit en mouvement : les politiques migratoires méditerranéennes, de l’europe au Sahel


8-9 octobre 2015, MMSH, Aix-en-Provence, France
Rencontre internationale organisée par le Centre d’Études et de recherchesinternationales et communautaires (CERIC) et le Laboratoire méditerranéen de sociologie
Coordination scientifique: Sylvie MAZZELLA, Directrice du LAMES, CNRS-AMU & Delphine PERRIN, Chargée de recherche Marie-Curie, CERIC, CNRS-AMU.

Résumé de l'intervention

Au Maroc, la focalisation opérée sur la lutte contre la migration irrégulière des Subsahariens transitant par son territoire pour se rendre en Europe a occulté, partiellement du moins, des réalités fondamentales de l'immigration et de l'émigration du et vers le Maroc. Par l'annonce en septembre 2013 d'une nouvelle politique migratoire, le souverain marocain affirme sa volonté de se repositionner et d'impulser une dynamique d'harmonisation des dispositifs publics d'un Maroc s'assumant aussi comme pays d'immigration. À travers l'analyse de la construction de la notion de transit, je traiterai dans un premier temps des modalités par lesquelles le « transit » est notamment alimenté au Maroc par le cadre juridique formel et différentes pratiques du droit, en lien également avec les perspectives d'établissement sur le territoire. Dans un second temps, je me pencherai sur des cas pratiques pour analyser succinctement le recours aux catégories du transit, en tant que référentiel permettant de qualifier et de situer certains étrangers au Maroc. Je m'intéresserai dans un troisième temps aux évolutions liées à la « nouvelle politique migratoire » à travers des dispositifs publics concernant l'immigration et l'« opération exceptionnelle de régularisation », pour appréhender l'évolution des perceptions et modalités de prise en compte des migrations sur le territoire du Maroc comme pays de transit et/ou d'immigration.

Citation


http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/PublishingImages/Khrouz.PNG

 KHROUZ, Nadia, Une politique d'immigration pour un pays de transit ? Le cas du Maroc ,
in : Mediamed. Ressources multimedia en sciences humaines sur la Méditerranée , Chaîne : LAMES , Frontières, sociétés et droit en mouvement : les politiques migratoires méditerranéennes, de l’europe au Sahel
URL : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/lames/Pages/17-KHROUZ.aspx