Connexion

​Prix Paul-Albert Février de l’Université de Provence

Paul-Albert Février1. Depuis 2002, un prix annuel portant le nom de Paul-Albert Février a été créé par l'Université de Provence. Ce prix prend la forme d'une « aide à projets » : projets de recherche (en particulier phase finale d’une thèse), projet de préparation à publication ou projet de publication d'un ouvrage rédigé en langue française.

Le montant du prix, d'une importance variable en fonction du rendement financier du legs de Paul-Albert Février et du niveau des cotisations, pourra être réparti entre plusieurs candidats à l'appréciation du jury.

2. Sont admis à concourir les étudiants français et étrangers, doctorants et post-doctorants en histoire, histoire de l'art et archéologie, pour des travaux achevés ou des projets de recherche portant sur la Méditerranée occidentale, prioritairement dans les domaines qu'a illustrés Paul-Albert Février, à la fois par la discipline et le domaine géographique, ou au moins un des deux.

Les candidats devront déposer avant le 15 juin de chaque année, en vue de l'attribution du prix pour la rentrée universitaire, un dossier qui comporte :

  • un curriculum vitae ;
  • une note justifiant l'importance de l'aide sollicitée avec un plan de financement ;
  • en cas de demande pour un projet de recherche (thèse), un état d'avancement de la thèse et les parties rédigées ;
  • pour un projet d'aide à la publication ou un projet de publication, un manuscrit de l'ouvrage, un devis de l’éditeur pressenti accompagné, s'il s'agit d'une thèse, de son rapport de soutenance et de l’indication éventuelle d'une aide institutionnelle déjà acceptée (CNRS, CTHS, CNL…).

Les candidats sont susceptibles d'avoir à répondre à une demande éventuelle d'entretien de la part du jury.

Ce dossier sera adressé au Président de l'Association Paul-Albert Février, Michel Fixot, Laboratoire d'Archéologie Médiévale Méditerranéenne, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, 5, rue du Château de l'Horloge, B. P. 647, Aix-en-Provence, cedex 2.

3. Le Conseil d'administration de l'Association Paul-Albert Février désigne un jury d'au moins cinq membres chargé de l'attribution du prix.

Les propositions faites par ce jury sont soumises à l'approbation du Conseil scientifique et du Conseil d'administration de l'Université de Provence aux fins de règlement par l'Université.

4. En cas d'aide à un projet de recherche, les lauréats fourniront en fin d'exercice un rapport sur leurs travaux au Conseil d'administration de l'Association Paul-Albert Février. Ce rapport pourra être publié dans le Bulletin de l'Association ; en cas d'aide à une préparation de publication ou d'aide à publication, il sera fait mention dans l'ouvrage imprimé de l'attribution du prix sous la forme : « Cet ouvrage a bénéficié du prix Paul-Albert Février décerné par l’Université de Provence ».

5. L'attribution du prix n'exclut pas l'hébergement éventuel des bénéficiaires dans l'appartement aixois de Paul-Albert Février, qui constitue une autre forme d'aide à un projet de recherche.

 

Les bénéficiaires du « Prix Paul-Albert Février de l’Université de Provence »

2003

  • Mohammed Ben Abbes : rédaction de thèse « L’Afrique byzantine face à la conquête arabe » sous la direction de Claude Lepelley, professeur à l’Université de Paris X (soutenue).
  • Imed Ben Jerbania : rédaction de thèse « Les lampes antiques de la Tunisie actuelle, de la fondation de Carthage jusqu’au début de l’Empire romain » sous la direction de Jean-Paul Morel, professeur émérite à l’Université de Provence (soutenue).
  • Isabelle Durand, docteur de l’Université de Provence : programme de recherches sur Michel-Robert Penchaud, architecte du département des Bouches-du-Rhône et conservateur des antiquités de Provence (1772-1823).

2004

  • Valérie Bridoux : rédaction de thèse « Le Maroc préromain », sous la direction de Maurice Lenoir à l’Université de Paris I (soutenue).
  • Solenn de Larminat : rédaction de thèse « L’enfant et la mort en Afrique romaine » sous la direction de Marc Griesheimer, professeur à l’Université de Provence (soutenance 2011).
  • Hédi Dridi : aide à publication de thèse « Recherches sur le marbre et ses usages dans l’Occident phénicien et le monde punique. Des premières fondations phéniciennes à la chute de Carthage » (soutenue en 2001), à paraître dans la collection Orient et Méditerranée (Paris, de Boccard) sous le titre Marmora punica. Le marbre et ses usages dans l’Occident phénicien et le monde punique.

2005

  • Nacera Benseddik : aide à publication de thèse d’Etat « Le culte d’Esculape en Afrique » (publication de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2010).
  • Samir Guizani : préparation de thèse « Le quartier des maisons romaines de Carthage », sous la direction de Aïcha Ben Abed, INP Tunis, et de Pierre Gros, professeur à l’Université de Provence (soutenue).
  • Hajer Saadaoui : séjour de recherches à Aix (CCJ) et à Paris (Cabinet des médailles), préparation de thèse sur « L’Histoire monétaire de la province de l’Afrique proconsulaire des origines à la fin du règne de Trajan ».
  • Sabah Ferdi : aide à publication de thèse « Corpus des mosaïques de Cherchel » (CNRS Editions, Etudes d’Antiquités africaines, Paris, 2005).

2006

  • Marie-Geneviève Colin : aide à publication de thèse « Edifices et objets du culte chrétien dans le paysage rural de Novempopulanie (IVe-Xe siècles) » (éditions Ausonius, Bordeaux, 2009).

2007

  • Nicole Lemaigre-Dumesnil : aide à publication de thèse « L’architecture religieuse en Cappadoce jusqu’au IXe siècle » (éditions British Archaeological Reports, Oxford, 2010).

2008

  • Meriem Sebaï : aide à publication de thèse « La vie religieuse dans les cités de Zeugitane (Ier – IVe siècle de notre ère) », Université de Paris I.

2009

  • Myriam Bacha : aide à publication de thèse « Le patrimoine monumental en Tunisie pendant le protectorat 1881-1914. Etudier, sauvegarder, connaître », Université de Paris IV.
  • Hanene Ben Slimene : pour projet de recherche sur « Production et circulation monétaire en Afrique byzantine VIe-VIIe siècles ».

Stéphane Morabito : pour projet de recherche sur les inscriptions grecques et latines de Marseille à fin de publication.

2010

  • Mustapha Lakhlif : préparation de thèse « La femme dans l’Afrique romaine » sous la direction de Jean-Michel Roddaz, professeur à l’Université de Bordeaux III (soutenue).