Connexion
 

 Violence en Algérie au XVIIIe siècle

 Shuval, Tal

 Maître de conférence à l’Open University of Israel.

Mise en ligne : 11/03/2004

Type d'activités : Conférence

Format : Audio

Durée en mn : 00:47:02

Langue : Français

Discipline : Histoire

Domaines d'intérêt : Violence; Esclavage

Mots-clés : Course maritime; Histoire de l’Algérie; Province ottomane; Elite ottomane

Couverture géographique : Algérie; Alger; Empire ottoman

Couverture chronologique :  

Institution(s) :  

Personne(s) :  

 

Rencontre avec..

Cycle de conférences grand public organisé par la MMSH,
sous la direction de Robert Ilbert

Présentation

Au début du XVIe siècle, une partie de l’Algérie d’aujourd’hui fut conquise par des corsaires ottomans, pour devenir par la suite une province ottomane : Cezayir-i Garp. L’image que l’on a de cette province est d’un Etat quasi-indépendant, où la loi du plus fort faisait la règle. Que ce soit les corsaires, traités de pirates par les auteurs européens, ou les « Turcs », membres de l’élite militaire et administrative du vilayet, la manière habituelle, selon les sources, de régler leurs affaires était par la violence. Le rapport entre les autorités et la population était, lui aussi, un rapport de force. Une étude des sources arabes, et une lecture plus attentive des sources européennes, qui les met dans leur contexte historique, peuvent nous aider à mettre un peu d’ordre et de mieux comprendre non seulement l’histoire de l’Algérie mais aussi le rôle de la violence dans la vie quotidienne de ses dirigeants et de sa population.



Citation


 

 Shuval, Tal, Violence en Algérie au XVIIIe siècle ,
in : Mediamed. Ressources multimedia en sciences humaines sur la Méditerranée , Chaîne : Rencontre avec… , MMSH
URL : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/rencontre-Avec/Rencontre-avec-1998-2006/Pages/SHUVAL.aspx